LES MEDIAS AUX ORDRES

Des journalistes du Quotidien de la Réunion se sont à nouveau mis en grève, se plaignant une nouvelle fois de voir leurs articles parfois censurés ou coupés par leur nouveau rédacteur en chef, transfuge du JIR. Les articles en question parlaient, entre autres sujets, du groupe Hayot et du président de la Région. Encore une fois, on peut constater où s'arrête la liberté de la presse en France. Les patrons des médias ont besoin d'annonceurs pour survivre, en particulier de gros groupes économiques, lobbies du rhum, vendeurs de bagnoles, hypermarchés...Ils ne veulent pas se fâcher non plus avec certains élus tout-puissants au niveau des subventions, quand ce n'est pas une simple affinité politique.

Il faudrait vraiment prendre les lecteurs pour des imbéciles, pour prétendre que le JIR et même le Quotidien sont parfaitement neutres et objectifs. Et dans l'hexagone c'est pareil; les organes de presse importants sont tous tenus par des milliardaires, amis du gouvernement ; quant aux radios et télévisions, c'est pire encore. Chez nous à la Réunion, les radios commerciales forment un groupe de décervelage  permanent, tant sur leurs choix musicaux démagogiques que dans leurs informations . Le télespectateur et l'auditeur ne veulent pas se prendre la tête ; en conséquence, plus le programme est stupide, plus l'audimat monte. Les radios associatives elles-même tombent parfois dans ce travers. Et tous ces médias traditionnels accusent en choeur Internet  de faire de la désinformation, des fake news, alors qu'eux même ne font guère mieux. 

Et dans ce domaine de l'information et de la culture, comme dans les autres, je pense que le clivage entre riches et pauvres s'accroit. Car il faut faire l'effort, ou avoir le temps, de chercher les bons artistes, ou la bonne information, et les plus démunis se font berner plus facilement que les plus instruits ; on regarde Cyril Hanouna pour se détendre après une dure journée de travail, on écoute les commentaires débiles de cette journaliste people qui s'extasie devant l'évasion d'un escroc international, on fait semblant d'avoir l'esprit "Charlie", tout en faisant le contraire. A propos, quels sont les journaux les plus libres ? ceux qui ne dépendent pas de la publicité, ni du pouvoir en place, Charlie hedo, bien sûr, mais aussi Siné mensuel, le bon vieux Canard enchaîné, et le poil à gratter Mediapart, honni bien sûr de tous les pseudo-démocrates mais qui a levé bien des lièvres. 

Demandez vous pourquoi les médias tentent de faire passer Carlos Ghosn pour un quasi-héros, alors qu'ils ont essayé d'enterrer Julian Assange ou Tariq Ramadan sous des prétextes d'histoirezs de fesses ? Demandez vous qui dénonce le plus souvent les turpitudes, les abus et les magouilles de nos élus ? Les petits médias indépendants, ou les grands groupes de presse et de radio-télévision ? 

 

Ajouter un Commentaire

Merci de rester dans une démarche constructive lorsque vous commentez, tout commentaire insultant, choquant, intimidant ou révélant des données personnelles ne sera pas publié !


Code de sécurité
Rafraîchir

Ils participent à la vie de la radio :
Une bonne dose de fraîcheur
à La Réunion et partout dans le monde
Radio Sud Plus - Votre dose de fraîcheur à La Réunion